L'artisan derrière votre sac


 

"Le Gars". Je suis le gars en question, Baptiste Le Gars, et chaque produit que vous voyez ici je l'ai découpé et cousu à la main dans mon petit atelier, chez moi à Montréal, au Québec, ou quelque-part sur la route.

Je suis Français, sensible et autodidacte. Mon plus grand plaisir est de rencontrer de nouvelles personnes, d'apprendre de nouvelles choses et d'explorer de nouveaux endroits. En 2013, j'ai quitté ma France natale et j'ai commencé à voyager, traversant l'Europe et les Amériques avec un sac à dos et une tente déjà bien usée. J'errais depuis trois ans quand j'ai rencontré ma partenaire qui est maintenant ma femme, dans une petite ville du sud de la Colombie, et encore deux ans de plus avant de découvrir la maroquinerie. En d'autres termes, le voyage m'a amené tous les amours de ma vie.

Pendant un certain temps avant de découvrir la maroquinerie, j'ai fabriqué des accessoires à partir de vieux skateboards et de chambres à air de vélo. J'avais un diplôme en psychologie, mais je savais que je voulais créer quelque chose de concret, de palpable et faire un travail manuel. À Mexico, j'ai enfin découvert la sensation d'une peau entre mes mains, le mouvement méditatif de la couture "point-sellier", la satisfaction de créer quelque chose de tellement durable qu'il me survivrait sûrement. J'y ai fait mon premier sac à dos, un cadeau de Noël pour ma femme, Hillary, et je n’ai jamais regardé en arrière depuis. Maintenant, il semble que j'ai une entreprise florissante, une chose que je n'aurais jamais pu imaginer et que j'ai encore parfois du mal à croire.

Ce que je fais reflète ma façon de vivre. Les objets que je conçois sont simples, pratiques, avec un équilibre entre les énergies masculines et féminines. Rien de tape à l’œil ici : si j’ai choisi une boucle en particulier, c’est parce qu’elle est facile à ouvrir et à fermer. Mes priorités sont la solidité, la durabilité, l'efficacité et l'universalité. Je ne veux pas contribuer à la société du tout-jetable, produire des biens qui se désagrègent ou perdent leur pertinence et se retrouvent à la décharge. Je crée des pièces que vous n'aurez besoin d'acheter qu'une seule fois, souvent en cuir tanné avec des plantes plutôt que des métaux lourds. Ils sont entièrement cousus à la main avec un fil de la plus haute qualité et sont garantis à vie. Ils sont destinés à tous les sexes et à tous les âges, car les gens différents sont les gens que je préfère.

Hillary vient de Montréal, et nous passons maintenant une grande partie de chaque année dans et autour de cette ville. Je me suis également construit un kit de voyage, pour que je puisse travailler pendant que nous continuons à explorer le monde. Au cours des dernières années, j’ai installé des ateliers de fortune sur des bancs de pique-nique, sur des plages de sable, dans des champs ou des parkings vides. Je suis très reconnaissant d’avoir trouvé ce métier, qui reflète à merveille mon style de vie et mes principes, et à tous ceux qui me soutiennent dans ce long voyage. Merci de me rendre visite ici ; j'espère que vous apprécierez!

—Baptiste Le Gars


français fr